LE NÉVROME DE MORTON

LE NÉVROME DE MORTON 
 
 
 
Il s’agit d’une inflammation du nerf sensitif qui chemine entre 2 métatarses sur le versant plantaire du pied au niveau de sa bifurcation lorsqu’il se divise pour cheminer vers chaque orteil.

Il forme alors un nodule ferme et douloureux à l’appui (la personne a l’impression de marcher sur un caillou).

Les douleurs peuvent se manifester de plusieurs façons : des brulures, des picotements, des décharges irradiant vers les orteils…

L’échographie peut détecter ces névromes lorsqu’ils sont volumineux. Si cet examen n’est pas contributif alors que la clinique est très évocatrice de « Morton », on prescrit une IRM.

Le traitement est la plupart du temps médical associant une à trois infiltrations selon l’évolution (on renouvelle l’infiltration si l’amélioration a été réelle mais incomplète) et la réalisation de semelles consistant à effectuer une surélévation autour de ce point douloureux pour le mettre en décharge lors de l’appui.

Lorsque ces mesures n’ont pas résolu les douleurs, on propose la chirurgie.

CHIRURGIE
Le principe consiste à retirer ce nodule. On le dissèque depuis son origine dans l’espace intermétatarsien concerné puis on sectionne de part et d’autre.

Exemple d’un névrome de Morton du 2e espace plantaire
(entre 2e et 3e orteils).
Après résection (Il s'agit d'une autre cas)