But

La chirurgie percutanée a pour but de corriger les déformations des orteils pouvant engendrer des lésions cutanées et/ou des douleurs à la marche et au chaussage et ceci par des gestes les moins invasifs afin de faire reprendre la marche précocément. De ce fait, les suites opératoires seront simplifiées : pas de soins locaux à pratiquer, 2 visites post-opératoires dans la plupart des cas, rarement la kinésithérapie sera nécessaire, l’intensité de la douleur est réduite, limitant la prise d’antalgiques sur une durée de 3 à 4 jours en moyenne. Les autres avantages seront cités plus loin. La méthode :

Le matériel nécessaire et indispensable pour la pratique de la technique percutanée :

Un moteur spécifique avec des fraises adaptées à chaque geste à effectuer : des fraises pour l’exostosectomie et des fraises pour les ostéotomies de P1 et M1.
Beaver

La vitesse de rotation est définie sur la console et doit être peu élevée entre 8 et 10 000 tours/mn.

Les mini-incisions sont réalisées à l’aide du beaver :
Beaver


D’autres instruments peuvent compléter cette base, tels que des râpes, ostéotomes, curettes,...

Le bistouri électrique et le garrot pneumatique ne sont pas utiles.

Il est nécessaire d’utiliser un amplificateur de brillance pour guider les gestes opératoires. Cette technique peut s’appliquer à de nombreuses pathologies du pieds que l’on passera en revue dans les exemples ici.